Les dieux voyagent toujours incognito.

“Je n’ai alors rien su comprendre ! J’aurai dû la juger sur les actes et non sur les mots. Elle m’embaumait et m’éclairait. Je n’aurai jamais dû m’enfuir ! J’aurais dû deviner sa tendresse derrière ses pauvres ruses. Les fleurs sont si contradictoires ! Mais j’étais trop jeune pour savoir l’aimer.”